• slidebg1
    Les ateliers de Canal 93
    Musiques actuelles & multimédia
    Préinscriptions en cours
  • slidebg1
    Sam 30 juin
    OAM – Objets Autonomes Manipulables

"Oui quelque chose se prépare personne ne peut le nier, j'lance ce troisième album dans un contexte encore plus merdique que le précédent. Non vraiment rien n'a changé monsieur l'président et c'était prévisible, c'était même clair, limpide et lisible. Deux trois promesses foireuses histoire d'être éligible et comme d'habitude après on passe aux choses sérieuses, on passe à la casse et c'est les mêmes qui passent à la caisse, avec en fond de trame une crise montée de toutes pièces et qu'c'est pas fini, c'est loin d'être fini, ça fait qu'commencer, y'en a encore plein les tiroirs ... quelque chose se prépare. Je le sens je le sais. Le vent se lève, j'attends je me tais. Quelque chose se prépare, ça charge, ça se gonfle. C'est dans l'air je ne peux rien y faire. J'écoute c'est en route".

 

Dès le premier titre (Quelque chose se prépare) le ton est donné, La Canaille vient éveiller les consciences. L'heure est sombre et le constat est sans appel : Faiblesse généralisée, les troupes sont démotivées. Abimées, usées, rincées. Les choses vont changer, forcément parce que les choses DOIVENT changer.

Richesse des textes, poésie rugueuse, envie de croire que des lendemains meilleurs arrivent, là, juste derrière mais que pour ça, il faudra se battre, se lever et dire non. La nausée est un acte de rébellion. Cet album vient dire non à l'ennui, non à la montée des extrêmes (Nationale, plaidoyer contre Marine et son immonde paternel), non à la misère sous toutes ses formes, même sexuelle (Pornoland), non au naufrage de l'industrie du disque d'aujourd'hui ("la pisse passe pour un cru et les vessies pour des lanternes"), machine à produire de la musique sans âme (Décalé).

Ce troisième album de La Canaille est un coup de poing, une invitation à sortir de la torpeur. Poing levé, yeux grands ouverts, La Canaille a la nausée et compte bien partager son malaise.

 

Lire la suite de l'article...

Voir aussi :