C'est une joie que de recevoir Aldebert dans le cadre de la  soirée FrancoFans du 13 novembre, car cet artiste,  restant  à l’ombre des médias, ne peine pas à remplir un Olympia à Paris et beaucoup de salles de France. Discret mais talentueux.

Il faut dire que sa simplicité naturelle, sa compréhension de l’humain, de la société, de l’amour a quelque chose de salvateur. J’associe Aldebert à la bonne humeur, un chanteur de variété aux rythmes efficaces, aux rimes perspicaces.

Aldebert comprend bien le monde des grands, mais il n’a pas oublié l’enfant qu’il était, et  sa justesse de propos dans Enfantillages 2 nous rappelle à nos bons souvenirs, avec ces phrases qu’on a tous entendus  ou dites, ces « Qu’est-ce qu’on va faire de moi ? »,  « Range ta piaule »...  Quand on écoute le duo avec Alexis HK, sur l’idée d’adopter un Dragon comme on adopterait un chien nous fait forcément rire et rappeler comme rien n’est impossible quand nous sommes enfants.

Cet album s’adresse vraiment à toute la famille,  et permet aux  enfants de découvrir aussi toutes sortes de musiques, de la pop bien sûr (La vie d’écolier), du manouche avec Sanseverino (Mon père il est tellement fort),  du zouk (La maison monde), ou de la techno (Du gros son). Beaucoup d’artistes se sont prêté au jeu, d’Archimède à François Morel, en passant par Claire Keim ou Barcella …

C’est en acoustique et dans un cadre intimiste qu’Aldebert se produira le 13 novembre à Canal 93, ce qui devrait ravir ses fans, petits et grands …

Voir aussi :